Note de la nouvelle version : les anciens articles sont en cours de restauration et seront disponibles comme avant dans quelques jours.

Il y a , par

Chronique

Glass Sword (#2 Red Queen) de Victoria Aveyard

Mare Barrow a le sang rouge, comme la plupart des habitants de Norta. Mais comme les seigneurs de Norta, qui se distinguent par leur sang couleur de l’argent, elle possède un pouvoir extraordinaire, celui de contrôler la foudre et l’électricité. Pour les dirigeants de Norta, elle est une anomalie, une aberration. Une dangereuse machine de guerre.
Alors qu’elle fuit la famille royale et Maven, le prince qui l’a trahie, Mare fait une découverte qui change la donne : elle n’est pas seule. D’autres Rouges, comme elle, cachent l’étendue de leurs pouvoirs. Traquée par Maven, Mare fait face à sa nouvelle mission : recruter une armée, rouge et argent. Aussi rouge que l’aube, plus rapide qu’un éclair d’argent. Capable de renverser ceux qui les oppriment depuis toujours.
Mais le pouvoir est un jeu dangereux, et Mare en connaît déjà le prix.

If I am a sword, I am a sword made of glass, and I feel myself begining to shatter.

Après avoir enfin lu et adoré Red Queen je ne voyais pas ce qui pourrait mal tourner avec Glass Sword. Malheureusement, tellement de choses… je n'étais pas prête pour une telle déception ! J'ai vraiment eu du mal à terminer ce livre. Vers la fin, j'ai même sauté quelques pages parce que je n'en pouvais plus. Ahlala, je suis triste. Je n'ai pas été tout de suite transportée par l'histoire et je pensais qu'en avançant encore un peu, tout s'arrangerait, mais ce moment n'est jamais arrivé…

I see you as you could become, no longer the lighting, but the storm. The storm that will swallow the world entire.

  • Les personnages. Je ne me suis attachée à aucun d'eux. Je ne les trouve pas assez développés, pas assez approfondis. Ils se mélangent tous dans ma tête, d'autant plus que beaucoup de nouveaux personnages se sont rajoutés au fil des pages. Il y a peut-être Cal qui ressort un peu plus à mes yeux, mais pas assez pour remonter Glass Sword dans mon estime. Je suis également déçue de ne pas avoir vu Maven de tout le livre, si ce n'est pendant deux ou trois passages. Il s'agissait d'ailleurs de mes préférés. Maven est peut-être un psychopathe, mais au moins, il fait bouger les choses et les rend plus excitantes. La tension monte et l'atmosphère change du tout au tout lorsqu'il apparaît et j'aime ça ! Malheureusement, on ne le voit pas assez pour vraiment apprécier toutes ces choses. J'ai surtout aimé l'épilogue car c'était assez inattendu de sa part… et très malsain, ahah. MAIS. Au moins, c'était surprenant et ça m'a marquée. Pas comme tout le reste de l'histoire qui paraît fade à côté, tout comme ses personnages. Mare était la pire de toutes, je crois.
  • Mare. Ugh. Dans Red Queen, je trouvais son comportement adapté à la situation. Elle était dans un environnement nouveau qu'elle détestait, donc ses sautes d'humeurs étaient parfaitement compréhensibles. J'admirais même son courage et sa témérité. Dans Glass Sword, je voulais :) juste :) l'étrangler :) Non, sérieusement, elle était insupportable. Condescendante. Hautaine. Pleurnicharde. Tellement d'adjectifs pour la décrire, mais aucun n'est positif… La romance était très présente dans ce tome et elle ne m'a pas du tout plu étant donné que je ne pouvais pas supporter Mare. Elle était toujours en train de se plaindre qu'elle soit seule, qu'elle ne puisse se fier à personne, que les gens aient peur d'elle… The lighting girl, the red queen, blablabla. Trop de noms pompeux pour la décrire. Et quand ils apparaissent plusieurs fois sur une même page, c'était d'autant plus irritant. Le passage qui m'a le plus gonflée, c'était celui où Cameron venait de rejoindre la résistance et qu'elle remettait au cause leurs actions avec des arguments HYPER PLAUSIBLES. J'étais tellement d'accord avec Cameron, omg, surtout quand elle critiquait Mare sur son air supérieur. Mais, non, Mare est parfaite, il faut même la plaindre pour tout ce qu'elle a enduré la pauvre, ce n'est pas sa faute… Ce qui m'agaçait le plus, c'était qu'à chaque fois que Mare prenait son ton de commandante, elle se disait à quel point Lady Blonos serait fière d'elle. Arg. Bizarre comment une Rouge qui détestait les Argents il n'y a pas si longtemps recherche l'approbation de sa prof qui lui enseignait le comportement qu'il fallait adopter pour s'intégrer aux Argents.

    (Cameron :) “Don't act so high-and-mighty” [...] “Your're no lordy lady now, no matter how many of us  you try to order around. Bedding a princeling doesn't make you queen of the heap”
    (Mare :) “Cameron, you're going to tell us how you escaped that prison.” Lady Blonos would be proud of my composure. “You're going to tell us what it looks like, where the cells are, where the guards are, where they keep the Silvers, the newbloods, and everything else you remember, down to the last bleeding nail. Is that clear?”

    Vu que j'étais du côté de Cameron sur ce coup-là, je peux vous dire que lire les pensées de Mare à son sujet était assez révoltant :

    (Mare :) But this bitch insists on making it so difficult.

    (Mare :) I can think only of educating this brat, of showing exactly who and what we're trying to save.

    Vu que j'étais du côté de Cameron sur ce coup-là, je peux vous dire que lire les pensées de Mare à son sujet était assez révoltant :

    (Mare :) But this bitch insists on making it so difficult.

    (Mare :) I can think only of educating this brat, of showing exactly who and what we're trying to save.

    Le pire c'est quand elle dit qu'elle déteste les enfants en parlant de Cameron. Pourtant, si j'ai bien compris, Mare a 17 ans (elle n'a pas encore 18 ans !)… et Cameron en a 15. ALORS EXPLIQUEZ MOI CETTE PHRASE À L'ATTENTION DE CAMERON.

    (Mare :)  I hate children.

    Faut redescendre sur terre, vous n'avez que deux ans d'écart. Bref, vive Cameron pour avoir tenu tête à Mare !

  • L'intrigue et le rythme. En gros, pendant tout le bouquin, on suit Mare, Kilorn, Cal et dieu sait qui d'autre à la recherche de gens spéciaux comme Mare. C'était sympa une fois, puis deux fois on a compris, trois fois c'est trop, cinq fois tuez-moi, dix-millions de fois je vais brûler ce livre. Il ne s'est littéralement rien passé d'autre. C'était ennuyeux, long, pénible, monotone. Il y avait forcément des obstacles sur leur chemin, mais ce n'est pas ça qui m'a empêchée de ne pas décrocher à l'histoire. Je n'ai juste pas aimé l'intrigue. J'ai l'impression d'avoir perdu mon temps. Je ne pensais pas possible qu'un livre de plus de 440 pages pouvait être consacré uniquement à la recherche d'alliés pour un mouvement de résistance. Ça n'aurait dû être qu'un élément de l'intrigue, pas TOUT le bouquin. WTF.

Je vais prendre mon temps pour réfléchir parce que je ne sais pas si je continuerai cette série. Les couvertures sont magnifiques, mais malheureusement, ça ne fait pas tout…

gif

Commentaires (0)


Poster un commentaire




BBcode

balises









50px

40px

30px

20px

10px

Times New Roman

Calibri

Georgia

Bebas Neue

Cubano

Trebuchet Ms

Aleo

Poetsen One

espace

espace

espace

espace

espace

color b i url img quote size shadow strike spacing overline u spoiler highlight left center right justify hr dotted font infob

smilies

Prévisualisation

(NB : les spoilers ne sont pas disponibles durant l'aperçu)

Inscription













Mot de passe oublié ?




Votre nouveau mot de passe va vous être envoyé par mail.
N'oubliez pas de regarder dans vos courriers indésirables.
Il se peut que votre compte ait été supprimé car cela faisait plus de 6 mois que vous ne vous étiez pas connecté : dans ce cas, la solution est de se créer un nouveau compte.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.